• Chroniques

La réadaptation post-AVC

L’accident vasculaire cérébral (AVC) est la troisième cause de mortalité en Amérique du Nord et la principale cause d’incapacité chez les adultes dans les pays industrialisés1.

Il s’agit d’une problématique invalidante qui est responsable de déficits moteurs, sensitifs, visuels et cognitifs chez bon nombre de Québécois(es)1. Une diminution de l’autonomie et de la qualité de vie peut en découler et c’est principalement dans ces deux sphères que les professionnels de la réadaptation auront un rôle majeur.

Rôle du physiothérapeute dans la réadaptation post-AVC

Le physiothérapeute travaille en étroite collaboration tant avec les autres professionnels qu’avec le patient. Son travail consiste principalement à évaluer les capacités physiques de la victime (déplacement, force musculaire, mobilité) et à intervenir auprès des individus dans le but de retrouver leur fonction physique à la suite d’un AVC. En plus d’avoir un impact positif sur la prévention d’évènements graves (AVC), la physiothérapie encourage les individus à retrouver leurs capacités via des interventions qui touchent autant l’équilibre et la coordination que la force et la mobilité. Le physiothérapeute est formé pour enseigner des exercices spécifiques et adaptés à la condition des victimes. Ce professionnel a aussi les outils nécessaires pour intervenir sur les douleurs et raideurs associées à l’accident vasculaire cérébral. Certaines approches permettent de mieux gérer les douleurs au quotidien et donc d’améliorer la qualité de vie des individus ayant subi un AVC. Puisque chaque victime d’un AVC est unique, le physiothérapeute est en mesure de proposer un programme de réadaptation individualisé, adapté et qui répond aux objectifs spécifiques de chaque individu.

En bref, il aide le patient à…

  • Retrouver la force musculaire
  • Gagner de la mobilité articulaire
  • Améliorer l’équilibre et la coordination
  • Soulager et prévenir les douleurs
  • Mise en place d’un programme d’exercices spécifique
  • Et plus encore…

Rôle de l’ergothérapeute dans la réadaptation post-AVC

L’ergothérapeute a un rôle important sur l’autonomie du patient dans son quotidien. Compte tenu des difficultés possibles de la victime quant à l’habillage, l’alimentation, les loisirs ou même l’hygiène personnelle, l’ergothérapeute est en mesure d’intervenir dans ces activités qui sont presqu’exclusivement dédiées à son domaine d’expertise.  Brièvement, l’ergothérapeute travaille en collaboration avec les autres professionnels dans le but d’adapter le domicile, organiser les services à la maison et donner des outils pour mieux vivre au quotidien. Il est un allié majeur quant à la réintégration sociale et professionnelle. Il est en mesure d’évaluer la possibilité d’un retour au travail et le préparer, s’il y a lieu (adaptation, aide au travail). Selon les atteintes motrices, l’ergothérapeute peut aider la victime à récupérer la dextérité au niveau des doigts et de la main. Finalement, certains ergothérapeutes formés peuvent évaluer la conduite automobile d’un client et déterminer le degré d’autonomie de ce dernier. Il proposera au patient des moyens pour adopter une conduite sécuritaire et adaptée à ses besoins.

En bref, il aide le patient à…

  • Réintégrer le marché du travail
  • Reprendre ses loisirs et activités significatives
  • Adaptation du domicile
  • Rééducation de la motricité fine (dextérité main/doigts)
  • Évaluation de la conduite automobile
  • Et plus encore…

Rôle du kinésiologue dans la réadaptation post-AVC

Le kinésiologue a un rôle important dans la réadaptation suite à un AVC. D’abord, il aide à prévenir le déconditionnement qui peut survenir à la suite d’un accident vasculaire cérébral. Ensuite, il aide la victime à reprendre graduellement ses activités quotidiennes et sportives en travaillant sur la force, la souplesse et l’endurance musculaire. Il intègre l’activité physique à votre quotidien qui favorise le bien-être et diminue les risques de dépression. Ce professionnel conseille les accidentés concernant l’adoption de saines habitudes de vie et axera davantage sur la prévention des facteurs de risque dans le but d’éviter un second AVC.

En bref, il aide le patient à…

  • Prévenir le déconditionnement physique
  • Renforcer et assouplir la musculature
  • Améliorer l’endurance physique
  • Prévenir la dépression par l’activité physique
  • Reprendre les loisirs/sports
  • Et plus encore…

Accompagnement, conseils et prévention : une approche commune!

Bien que chacun des professionnels a un rôle spécifique dans la réadaptation post-AVC, il est important de savoir que l’objectif commun est d’accompagner la victime à réintégrer la communauté. Le travail d’équipe entre les différents professionnels et le client a pour but d’atteindre un niveau optimal de récupération et de tolérance en plus de favoriser le retour aux activités quotidiennes et sociales.

Vous venez de subir un AVC?

N’hésitez-pas à communiquer avec notre équipe dynamique et professionnelle au Réseau Santé 360. Elle saura prendre en charge votre condition et vous aider à atteindre vos objectifs! Contactez-nous dès aujourd’hui!


1. Institut national d'excellence en santé et services sociaux, 2011 : https://www.inesss.qc.ca/nc/publications/publications/publication/organisation-des-services-en-matiere-daccident-vasculaire-cerebral.html

APPRENEZ-EN PLUS!