• Chroniques

Dyslexie - neuropsychologie

La dyslexie (ou trouble spécifique de la lecture) est un trouble d’apprentissage qui a une origine neurobiologique et héréditaire.

Elle est caractérisée par des difficultés au niveau de la précision et/ou de la fluence dans la reconnaissance des mots, l’épellation, ainsi que le décodage des mots. Les difficultés de lecture sont inattendues chez l’enfant ou chez l’adulte, qui possède les compétences intellectuelles et la motivation nécessaire pour être capable de bien lire. Les difficultés sont présentes malgré un apprentissage scolaire adéquat. Bien que la dyslexie ait une origine neurologique et héréditaire, il n’en demeure pas moins que l’environnement joue un rôle majeur dans l’acquissions des habilités de lecture.

Prévalence

La dyslexie est sans doute le trouble neurocomportemental le plus commun, avec une prévalence allant de 5 à 17,5%. Elle est un peu plus fréquente chez les garçons que chez les filles, avec un ratio de 1,5 garçon pour une fille. 

Pourquoi les personnes atteintes de dyslexie ont-elles de la difficulté à lire ?

Pour lire, le lecteur doit reconnaitre les lettres et l’orthographe qui représentent les sons du langage. Pour être à même de lire, l’enfant qui apprend doit développer la conscience que les mots peuvent être séparés en particules élémentaires du langage (phonèmes) et que les lettres dans un mot écrit représentent ces sons.
La lecture comprend deux domaines principaux : le décodage et la compréhension. Dans la dyslexie, un déficit au niveau phonologique affecte l’habileté à segmenter les mots en différentes parties et à lier les lettres en leur son correspondant. Ceci fait en sorte que le lecteur éprouve de la difficulté à décoder le mot et ensuite, à l’identifier. Le déficit est spécifique au domaine phonologique et est indépendant des autres fonctions cognitives et des fonctions linguistiques impliquées dans la compréhension, comme l’intelligence, le raisonnement, le vocabulaire et la syntaxe. Ceux-ci sont généralement bien préservés.

Trois types de dyslexie

Généralement, les auteurs sur le sujet s’entendent pour dire qu’il existe trois principaux types de dyslexie.
1) Dyslexie phonologique : difficulté dans le développement dans la conversion graphème-phonème. Ceci signifie que la personne ne parvient pas à décoder un regroupement de lettres en un son correspondant (p.ex. : o-n = «on»).
2) Dyslexie de surface : difficulté dans le développement de la procédure lexicale, qui est indispensable pour la lecture des mots irréguliers, c’est-à-dire des mots qui ne s’écrivent pas comme ils se prononcent (p.ex. : temps, monsieur, etc.)
3) Dyslexie mixte : difficulté à la fois pour la conversion graphème-phonème et la procédure lexicale.

Interventions

La dyslexie est une condition chronique qui persiste à l’âge adulte. Par contre, comme les systèmes cérébraux de la lecture sont malléables, des interventions peuvent permettre de diminuer les difficultés. L’orthophoniste est le professionnel le mieux outillé pour évaluer et mettre en place des interventions pour aider les personnes présentant un trouble de la lecture. Une consultation avec un neuropsychologue peut également être utile, afin de s’assurer que les difficultés en lecture ne résultent pas d’une autre difficulté cognitive. N’hésitez pas à consulter un de nos professionnels au besoin.

Références 

Démonet, J.-F., Taylor, M.J. & Chaix, Y. (2004). Developmental dyslexia. The Lancet, 363, 1451–1460.

Fletcher, J.M. (2009). Dyslexia: The evolution of a scientific concept. Journal of the International Neuropsychological Society, 15, 501-508.

Shaywitz, S.E. & Shaywitz, B.A. (2005). Dyslexia (Specific Reading Disability). Society of Biological Psychiatry, 57, 1301-1309.

APPRENEZ-EN PLUS!