• Chroniques

Quand papa et maman se séparent

On ne peut plus éviter le sujet, il est devenu courant que des parents de jeunes enfants prennent la décision de se séparer. Il n'en demeure pas moins que c'est une situation difficile, une tempête à traverser. Bien entendu, le couple en question est en souffrance, mais qu'en est-il des enfants?

La décision de se séparer, qu'elle soit prise conjointement ou par un des parents, est le plus souvent l'aboutissement d'un plus ou moins long processus de réflexion ou d'une suite d'événements plus ou moins dramatiques. Il ne faut donc pas négliger la partie pré-séparation. Les relations sont déjà tendues, des changements s'annoncent, il y a beaucoup de non-dits et les parents adoptent tranquillement des comportements difficiles à décoder pour leurs tout-petits. Malgré tout le bon vouloir et les efforts des parents pour les préserver, les enfants ressentent tout ce qui se passe, ils sont de véritables éponges. Alors que faut-il faire? Faire semblant que tout va bien tant que la décision finale n'est pas prise et qu'on ne sait pas ce qui va arriver (déménagement, changement d'école, garde partagée, etc.), ou bien informer les enfants au fur et à mesure que les événements se déroulent?

La réponse est : un peu des deux! Les enfants doivent être mis au courant qu'il se passe quelque chose, car de toute façon ils le voient, le sentent. Ne rien dire peut créer de l'anxiété et mettre les enfants sur de fausses pistes. Mais selon leur âge, les enfants n'ont pas à tout savoir. Par exemple, s'il y a eu adultère ou trahison, ils n'ont pas besoin d'être mis au courant. L'important est de rassurer les enfants s'ils posent des questions, de leur donner des réponses claires même si la situation en elle-même ne l'est pas. L'honnêteté est de mise, même si parfois cacher certaines choses peut être préférable.

Ces enfants qui se sentent responsables

Très souvent, les enfants vivent de la culpabilité suite à l'annonce de la séparation de leurs parents. Ils peuvent croire que c'est de leur faute, qu'ils ont été trop tannants ou exigeants, qu'ils coûtent trop cher, que leurs parents se portaient mieux quand ils n'étaient que deux, etc. Bref, ils croient être la source des mésententes. Il est certain que s'ils sont le principal sujet de litige entre les parents, ce qui n'est pas rare, nous ne serons pas surpris de la culpabilité ressentie par les enfants. Que ce soit le cas ou non, il est très important d'enlever ces idées de leur tête, ils doivent être rassurés et savoir qu'ils ne sont responsables de rien, que leurs parents continueront de les aimer peu importe la situation.

L'aliénation parentale

Ce n'est pas le cas dans toutes les séparations (Dieu merci!), mais certains enfants seront victimes d'aliénation parentale au cours de la séparation de leurs parents. Ceci se produit le plus souvent lorsque la séparation est difficile et que les parents se quittent en mauvais termes. L'aliénation parentale s'installe lorsqu'un parent tente de dénigrer l'autre parent aux yeux de l'enfant dans le but que celui-ci prenne parti pour lui. L'enfant se sent alors coincé, obligé d'être fidèle à un de ses parents au détriment de l'autre. Se crée alors un conflit de loyauté, comme si l'enfant ne pouvait plus aimer également ses deux parents. Pas besoin de spécifier à quel point c'est néfaste pour l'enfant! Même si les parents en viennent à se détester, ils doivent éviter de prendre leurs enfants en otage et ne pas parler l'un contre l'autre en présence des enfants.

Quoi que l'on puisse en dire, une séparation demeure une période de crise transitoire dans laquelle peuvent s'installer des difficultés d'adaptation au changement de part et d'autre. Il faut donc rester à l'affût des signes et ne pas hésiter à aller chercher de l'aide. Nos professionnels sont là pour vous! N'hésitez pas à contacter notre équipe de psychologues!

APPRENEZ-EN PLUS!